La mairie et les services réhabilités

28/11/2016
La mairie et les services réhabilités

C’est suffisamment rare pour être souligné, tous les acteurs politiques locaux, représentants de l’État et de la région Grand Est, parlementaires, tête de l’exécutif meusien, président de Codecom et maires des environs, étaient réunis ce samedi à Seigneulles. Pour l’inauguration d’un projet exemplaire pour lequel chacun a apporté sa pierre : la réhabilitation d’un bâtiment abritant à l’étage la mairie avec un vieil escalier en bois et un logement locatif sur deux niveaux, devenu vétuste et inaccessible pour la locataire âgée.

Des travaux devenaient donc obligatoires pour garantir la valeur patrimoniale de la bâtisse. Et offrir aux villageois une multitude de services dans le respect des normes de sécurité et d’accessibilité en vigueur.

Le maire, Chantal Jeanson-Lambert, n’a pas caché que la bataille avait été rude. Au conseil municipal, il a fallu convaincre sur le coût de l’investissement, près d’1 M€ pour une commune de 200 habitants. Une folie pour les uns, un pari et une nécessité pour les autres. Le feu vert a finalement été voté, à la majorité.

Malgré « la complexité des dossiers », le résultat est là : le rez-de-chaussée est aujourd’hui occupé par la mairie, la garderie périscolaire et une salle multi-activités, l’étage par deux logements de type T2 et T3 équipés de chauffe-eau solaire. « Ils sont déjà loués, on voulait les garder car ils constituent les seuls revenus de la commune ».

Lancer le coworking

Deux bureaux jouxtent aussi les appartements. Ils sont équipés en haut débit et sont destinés au coworking, à l’image des 15 occupés depuis trois ans à Bras-sur-Meuse. « Il suffit de lancer la dynamique ! », soutient Julien Didry en partageant l’expérience de sa commune. Les loyers (250 € HT le 19 m² 300 € HT le 25 m² ) comprennent toutes les charges, Internet, le chauffage collectif par granulés bois, l’électricité et l’entretien.

Douze entreprises régionales ont participé aux travaux sur deux ans. À l’extérieur, un dernier banc design a été posé il y a quinze jours, juste à temps. Outre son nouveau site Internet (www.seigneulles.fr), la commune envisage désormais, face à la mairie, la restauration de la croix Saint-Jean Maginot en lançant une souscription publique avec la Fondation du patrimoine. De rénover aussi l’éclairage public en 2017. « Ici, on n’a pas les moyens mais on a les idées », sourit le maire. Des idées qui font mouche, qui séduisent, qui fédèrent. « Ce qui est essentiel dans un village rural, c’est l’engagement ! », a insisté le député Pancher. Pour lui, Seigneulles est « le village de demain, avec tous les services en direction de la population ». Un exemple.

>> Voir l'article complet - Est Républicain